Un Bolingbroke sera restauré pour le Lincolnshire Aviation Heritage Centre

Le Bolingbroke du Lincolnshire Aviation Heritage Centre à East East Kirkby le 26 octobre ( Photo © Martin Keen/Lincolnshire Aviation Heritage Centre pour LEB )

Le 31 octobre, le Lincolnshire Aviation Heritage Centre a annoncé par voie de presse avoir ajouté à ses collections un projet de Bristol Bolingbroke Mk IV, la version canadienne du Bristol Bleinheim.

Cette annonce est le résultat de trois années de négociations tripartites entre d’un côté, le Lincolnshire Aviation Heritage Centre et de l’autre, le Pima Air & Space Museum basé à Pima dans l’Arizona et le Commonwealth Air Training Plan Museum (CATPM) de Brandon dans la province de Manitoba au Canada.

Le Bolingbroke du Lincolnshire Aviation Heritage Centre à East East Kirkby le 26 octobre ( Photo © Martin Keen/Lincolnshire Aviation Heritage Centre pour LEB )

Le communiqué officiel publié par le Lincolnshire Aviation Heritage Centre indique :

Depuis 2019, nous travaillons avec le Pima Air & Space Museum en Arizona et le Commonwealth Air Training Plan Museum (CATPM) dans la province de Manitoba pour rassembler des pièces et des cellules au Lincolnshire Aviation Heritage Centre afin de terminer une restauration.

Le CATPM, de son côté, a publié la déclaration suivante:

« Le Commonwealth Air Training Plan Museum (CATPM), situé à Brandon, Manitoba, Canada, est heureux d’annoncer qu’il travaille avec le Lincolnshire Aviation Heritage Centre situé à East Kirkby, en Angleterre, pour la restauration d’un Bristol Bolingbroke.

Le Bristol Bolingbroke était un avion d’entraînement utilisé par la Royal Canadian Air Force pendant la Seconde Guerre mondiale. Fabriqué au Canada comme variante du Bristol Blenheim, ce type a servi dans de nombreux rôles au sein du British Commonwealth Air Training Plan [NdT: plan d’entraînement aérien du Commonwealth britannique].

Le Lincolnshire Aviation Heritage Centre possédait déjà des pièces importantes d’un Bolingbroke. Le CATPM a pu fournir au Lincolnshire Aviation Heritage Center une sélection de pièces et de composants de Bolingbroke dont nous avions plus d’exemplaires que nécessaire pour nos propres projets de restauration.

John McNarry, président du CATPM, a ajouté : « Nous sommes très heureux de pouvoir participer de cette façon à la restauration de ce qui deviendra à terme un avion en état de marche. Cela sera très important dans la mesure où il n’y a actuellement qu’un seul Bolingbroke en état de vol dans le monde. »

Il est prévu d’effectuer un inventaire des pièces en notre possession, puis procéder à la restauration d’un Bolingbroke complet afin de rendre un hommage au British Commonwealth Air Training Plan et au service opérationnel du Blenheim.

Le Bolingbroke du Lincolnshire Aviation Heritage Centre à East East Kirkby le 26 octobre ( Photo © Martin Keen/Lincolnshire Aviation Heritage Centre pour LEB )

D’après les informations communiquées, ce projet est basé sur les cellules de deux Bolingbroke canadiens portant les numéros de série 9980 et 10073.

Le Bolingbroke du Lincolnshire Aviation Heritage Centre à East East Kirkby le 26 octobre ( Photo © Martin Keen/Lincolnshire Aviation Heritage Centre pour LEB )

Le Lincolnshire Aviation Heritage Centre a annoncé vouloir remettre le Bolingbroke en état de fonctionner, ce qui permettra à terme d’effectuer des roulages.

Le Lincolnshire Aviation Heritage Centre est déjà engagé dans la restauration de l’Avro Lancaster NX611 (voir notre article: Partenariat inédit pour le Lancaster des Ailes Anciennes du Bourget – L’Echarpe Blanche) qui devrait normalement reprendre les airs en 2030. Le Mosquito NF.11 HJ711 de Tony Hagar est également basé à East Kirkby et effectue regulièrement des roulages.

L’Echarpe Blanche voudrait remercier le Lincolnshire Aviation Heritage Centre, et plus particulièrement Martin Keen pour les photos ainsi que Jamie Ewan du magazine FlyPast pour avoir envoyé les informations qui ont permi la rédaction de cet article.

3 Commentaires

  1. Merci pour l’info, formidable projet!
    Le fuselage a l’air en bon état et en espérant qu’il possèdent aussi des ailes bien conservées, et aussi deux moteurs Bristol Mercury suceptibles de fonctionner, la restauration ne devrait pas être trop longue.

  2. Encore un projet exaltant!Et un BLENHEIM!

    • Marc Lecocq sur 5 novembre 2022 à 18 h 14 min
    • Répondre

    Gee Bee, merci pour cette bonne nouvelle! Encore un bombardier léger de la 2’WW qui va sans doute au minimum être restauré en état de rouler. J’espère qu’ils auront plus de succès que celui qui est arrivé au musée de Bruxelles avec les ailes coupées au chalumeau. Il a fallu toute la ténacité de l’équipe de bénévoles pour le remettre en état de présentation. Le Blenheim IV [XO-A] est maintenant exposé dans le grand hall en hauteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.