Partenariat inédit pour le Lancaster des Ailes Anciennes du Bourget

Le Lancaster des Ailes Anciennes en 1963 ( Photo © Ailes Anciennes du Bourget pour LEB )

Voici un bel exemple de coopération franco-anglaise dans la préservation du patrimoine aéronautique.

L’association française Les Ailes Anciennes du Bourget basée au Bourget, propriétaire du Lancaster NX664, et le Lincolnshire Aviation Heritage Center britannique, propriétaire du Lancaster NX611 Just Jane ont annoncé conjointement avoir trouvé un accord pour s’aider mutuellement dans la restauration de leurs projets respectifs.

Le Lancaster, cet avion quadrimoteur était le principal bombardier britannique utilisé au sein du Bomber Command de la Royal Air Force. Un de ses plus fameux faits d’armes est le raid effectué par le Squadron 617 “Dambusters” qui entraîna la destruction des barrages de la Rühr le 17 mai 1943 lors de l’opération Chastise.

Sur les dix-sept exemplaires complets existants dans le monde, seul deux Lancaster sont actuellement préservés en en état de vol et régulièrement présentés au public : le Lancaster PA474 du Battle of Britain Memorial Flight, l’unité commémorative de la Royal Air Force basée à RAF Coninsgby au Royaume-Uni, et le Lancaster FM213 qui appartient au Canadian Warplane Heritage Museum d’Hamilton au Canada.

Grâce au prêt des éléments du NX664, le Just Jane deviendra d’ici quelques années le troisième exemplaire à reprendre les airs.

Construit en 1945 par Austin Motors à Longbridge, le Lancaster NX664 fait partie des 54 avions achetés dans les années 1950 par la France pour reconstituer les unités de surveillance maritime et de sauvetage en mer de l’Aéronautique Navale. Il reçut alors le code WU21.

De 1952 à 1963, après diverses modifications et remises en états, il a servi dans plusieurs flottilles accomplissant toutes ces missions.

Le Lancaster des Ailes Anciennes du Bourget en 1963 ( Photo © Ailes Anciennes du Bourget pour LEB )

Accidenté en janvier 1963 sur l’île de Wallis, il fut abandonné aux éléments pendant plus de vingt ans.

En 1984, une équipe de bénévoles de l’association Les Ailes Anciennes du Bourget décide de récupérer le Lancaster et de démonter l’appareil pour préparer son retour en métropole.

En 1986, avec le support de la Marine Nationale et de l’Armée de l’Air, le Lancaster est rapatrié au Bourget. Il est depuis restauré par une poignée de bénévoles.

Le Lancaster NX611 « Just Jane » faisait aussi partie de ces 54 avions achetés par la France et devient le WU15 en 1952. Il accomplit les mêmes missions que le WU21 dans le Pacifique.

En 1964, the Historic Aircraft Preservation Society se porte acquéreur de l’avion et le rapatrie en vol depuis Sydney jusqu’à Biggin Hill au Royaume-Uni.

Après quelques vols, il est arrêté de vol et exposé en “pot de fleurs” sur diverses bases britanniques.

En 1988, le NX611 est acquis par la famille Panton et transporté à East Kirkby, sa base actuelle.

La famille Panton gère le Lincolnshire Aviation Heritage Center, un centre de mémoire en hommage aux 55500 membres du Bomber Command qui perdirent la vie pendant la Seconde Guerre mondiale.

Depuis cette date, un énorme travail de préservation a été effectué et le Lancaster effectue régulièrement des roulages et des points fixes moteurs avec des passagers payants.

Cette activité permet la collecte de fonds pour entretenir et sauvegarder l’avion et depuis quelques années le financement d’un projet ambitieux de restauration complète permettant sa remise en vol.

Au début de l’année 2020, le Lincolnshire Aviation Heritage Center s’est rapproché des Ailes Anciennes du Bourget en vue d’une coopération inédite entre les deux associations: prêter les ailes de Lancaster WU 21 pour assister dans la restauration du WU15.

En mars 2020, le responsable du LAHC et deux de ses ingénieurs sont venus expertiser les ailes de WU 21 au Bourget et en ont conclu que ce projet était réalisable.

Une des ailes du Lancaster WU 21 devait partir en Angleterre pour y être restaurée. Cette opération terminée, la partie centrale de l’aile du WU 21 sera montée sur le Just Jane, qui continuera ses roulages, pendant que l’aile britannique sera restaurée en état de vol.

L’accord étant formalisé, il fallait rendre l’aile du WU 21 transportable de la France vers l’Angleterre.

Les ailes du Lancaster en mars 2019 lors de l’inspection par les membres du Lincolnshire Aviation Heritage Center ( Photo © Claude Tougard – Les Ailes Anciennes du Bourget pour LEB )

Début septembre 2020, l’aile stockée en hauteur dans les ateliers de Dugny a été déplacée pour permettre de retirer les quelques centaines de rivets des tôles d’accès aux boulons de fixation des trois éléments de la voilure: la partie avant (bord d’attaque et caisson central), le bord de fuite et le saumon.

L’équipe des volontaires qui s’est chargée du démontage et de la préparation du transport ( Photo © Claude Tougard – Les Ailes Anciennes du Bourget pour LEB )

La crise sanitaire de ces derniers mois a contraint les membres de l’équipe Lancaster à optimiser chaque opportunité d’accès autorisés aux ateliers afin d’effectuer toutes ces manipulations tout en respectant les confinements, restrictions de circulation et autres couvre-feux.

Finalement la séparation des trois éléments a pu être réalisée en février 2021.

Un autre défi de taille se présente alors sachant qu’une aile de Lancaster mesure 11 m de long, 5.6 m de large et 0.9 m d’épaisseur pour un poids d’environ une tonne.

La sortie des ailes en février 2021 ( Photo © Claude Tougard – Les Ailes Anciennes du Bourget pour LEB )

L’association ne disposant pas de moyens de levage lourds, le Musée de l’Air et de l’Espace a mis à disposition des moyens de levage et des bâtis fabriqués spécialement pour la manutention de ces imposants éléments.

L’aile a finalement pu être préparée pour son voyage vers le Royaume-Uni et est partie le 22 juin 2021 par transport routier spécial.

Mission accomplie ! Le départ des ailes vers le Royaume-Uni en juin dernier ( Photo © Claude Tougard – Les Ailes Anciennes du Bourget pour LEB )

L’association des Ailes Anciennes du Bourget disposant de peu de moyens financiers et humains, ce rapprochement représente une opportunité exceptionnelle de poursuivre la préservation de ces deux avions mythiques.

L’Echarpe Blanche tient à remercier vivement Claude Tougard, Franck Devillers et Alain Valez ainsi que l’assocation les Ailes Anciennes du Bourget d’avoir donné les informations et les photos publiées dans cet article.

3 Commentaires

    • RAVEL Christian sur 8 août 2021 à 20 h 23 min
    • Répondre

    Bravo à toute l’équipe des Ailes anciennes qui fait un travail remarquable et unique en france.

    • Magagnosc Emmanuel sur 9 août 2021 à 1 h 05 min
    • Répondre

    Juste magnifique de voir la ténacité des bénévoles de la restauration du WU21. Triste de ne pouvoir aller les saluer lors des journées du patrimoine. Courage

    • Marc Lecocq sur 9 août 2021 à 20 h 35 min
    • Répondre

    Bel exemple de coopération entre association qui ont un but commun la préservation du patrimoine national. C’est du donnant donnant, la restauration du Lancaster de Ailes Anciennes va prendre un sérieux coup de boost et Just Jane pourra continuer à faire du taxi sur la piste et permettra de faire entrer de l’argent dans la caisse de l’association anglaise. Au final le Lancaster français pourra être exposé beaucoup plus rapidement au public et Just Jane retrouvera le ciel aussi beaucoup plus rapidement. C’est du win-win !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.