Duxford: le Wildcat AX733 a effectué son nouveau premier vol

Le Grumman Wildcat FM-2 Bu86690 G-KINL à Duxford le 11 octobre ( Photo © George Land pour LEB )

Nous l’évoquions ici même il y a quelques jours ( voir notre article : Un deuxième Wildcat volera bientôt au Royaume-Uni ): le FM-2 Wildcat Bu86690, immatriculé G-KINL a repris les airs à Duxford le 11 octobre après six années de restauration. John Romain, le patron de l’Aircraft Restoration Company, était aux commandes pour l’occasion.

Le Grumman Wildcat FM-2 Bu86690 G-KINL à Duxford le 11 octobre quelques minutes avant son décollage ( Photo © George Land pour LEB )

Appartenant au discret collectionneur anglais Thomas Harris, ce FM-2 a été construit par la Eastern Aircraft Division de General Motors en 1943 avec le numéro de série 5744 et le BuNo 86690.

Pris en compte par l’US Navy en 1944, il est vendu en 1946 sur le marché civil à la société Hardwick Aircraft Co basée à Rosemead en Californie. Le Wildcat est immatriculé N68760 sur le registre civil américain en 1951 avec la désignation ‘Hardwick Special HG-1’ : cette désignation, surprenante, est liée au fait que le Wildcat avait été modifié avec deux gros réservoirs sous les ailes et deux autres en bout d’ailes pour être utilisé pour l’épandage agricole. En 1954, le Wildcat change de nouveau d’immatriculation pour devenir le N20HA.

Le FM-2 Wildcat Bu86690 vu ici dans sa configuration d’avion d’épandage agricole ( Photo via page Flickr du San Diego Air and Space Museum )

Appartenant à différents propriétaires civils jusque dans les années 70, le Wildcat est acquis  par Jack Lenhardt qui le base à son Lenhardt Airpark dans l’Oregon et entreprend de le remettre en configuration militaire. De retour dans les airs en 1973 dans les couleurs d’un avion de l’US Marine Corps (photo), le Wildcat continue à voler jusqu’en 1978 et est finalement prêté à l’US Naval Air Museum de NAS Pensacola en Floride où il est exposé en statique jusqu’en 1993, date à laquelle le Wildcat est acquis par la société World Jet Inc qui le revend très rapidement à Jeff Clyman dans l’état de New York.

Le FM-2 Wildcat Bu86690 N49JC lorsqu’il volait aux Etats-Unis ( Photo © Nick Dean pour LEB )

En 1994, le Wildcat change de nouveau de propriétaire et prend l’immatriculation N49JC. Il est alors mis en oeuvre par l’Olympic Flight Museum basé à l’aéroport régional d’Olympia dans l’état de Washington pour le compte de son propriétaire John Dimmer.

En 2002, il est une nouvelle fois arrêté de vol et exposé au Museum of Flight de Seattle où il sert notamment de référence pour la restauration en statique du Wildcat du musée, récupéré dans le lac Michigan.

Le FM-2 Wildcat Bu86690 dans les hangars de la Shuttleworth Collection à Old Warden en 2013 ( Photo © Nick Jennings pour LEB )

Mis en vente par le courtier Courtesy Aircraft Inc, le Wildcat est acquis en 2011 par un généreux donateur qui le confie à la Shuttleworh Collection basée à Old Warden au Royaume-Uni. L’avion reste alors exposé jusqu’en 2016 sans qu’aucun travail de restauration ne soit entrepris. Finalement, un changement d’orientation amène la Shuttleworth à le revendre en 2016, ce dernier étant jugé ne pas correspondre aux besoins de la collection.

Le FM-2 Wildcat Bu86690 lors de son arrivée à Duxford pour sa remise en état de vol. L’immatriculaution américaine N49JC est encore visible ( Photo © David Withworth pour LEB )

L’appareil était depuis cette date avec l’Aircraft Restoration Company (ARCo) de John Romain, où il a bénéficié d’une restauration en profondeur.  Les premiers essais moteurs ont été conduits au printemps dernier.

Mission accomplie : le Grumman Wildcat FM-2 Bu86690 G-KINL se pose à Duxford le 11 octobre ( Photo © George Land pour LEB )

Les couleurs, uniques en leur genre, représentent un Grumman Martlet Mk III de la Royal Navy avec le numéro de série AX733 et codé K qui volait avec le No 805 Squadron et était piloté par le Sub. Lt. W.M. Walsh basé en Egypte en 1941. Issus d’une commande grecque de 30 exemplaires de F4F-3A, exportés sous la désignation G-36, les Wildcat furent déroutés et versés aux anglais suite à la capitulation de la Grèce en avril 1941 et furent mis en service avec la Royal Navy sur la base de Dekheila.

Le FM-2 Bu86711 Wildcat G-RUMW qui vole avec The Fighter Collection depuis les années 90 est également basé à Duxford ( Photo © David Withworth pour LEB )

On compte aujourd’hui quinze Wildcat en état de vol dans le monde, dont deux actuellement basés à Duxford au Royaume-Uni. Un autre Wildcat se trouve en Allemagne mais est en cours de restauration.

Le premier vol en vidéo via la chaîne YouTube Aviation Highlights :

L’Echarpe Blanche adresse ses remerciements à George Land, Nick Dean, Nick Jennings et David Whitworth pour avoir permis l’utilisation des photos accompagnant la publication de cet article.

3 Commentaires

  1. Encore un beau coup de maître de nos amis anglais, chapeau bas !

  2. Magnifique, bravo les Anglais !

    • Marc Lecocq sur 12 octobre 2022 à 20 h 50 min
    • Répondre

    Encore un tonneau volant en plus avec une autre livrée que les classiques US Navy ou Royal Navy ! De belles photos à venir la saison prochaine ! Et avec une belle hélice Hamilton hydraulique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.