Canada: le Martin JRM « Hawaii Mars » C-FLYL acquis par le BC Aviation Museum

Le Hawaii Mars C-FLYL à Oshkosh en 2016 ( Photo © Hugh Dodson pour LEB )

Le 30 mars dernier, le British Columbia Aviation Museum, basé à Sidney, en Colombie-Britannique, au Canada a annoncé avoir acquis le Hawaii Mars C-FLYL auprès du Coulson Aviation Group. Le montant de cette transaction n’a pas été divulgué.

Cette étape est l’aboutissement de deux années de négociations et devrait permettre la préservation du Hawaii Mars et rendre hommage ainsi à cet avion dans un nouveau complexe qui reste à construire.

Le Hawaii Mars C-FLYL à Oshkosh en 2016 ( Photo © Hugh Dodson pour LEB )

Le président du musée, Steve Nichol, a déclaré que ce projet était en préparation depuis des années. « Je suis ravi non seulement de préserver cet avion d’époque, mais aussi de pouvoir présenter son histoire fascinante en tant qu’histoire de l’aviation de la Colombie-Britannique », a-t-il ajouté. On estime qu’environ 20 000 visiteurs se rendent au musée de l’aviation chaque année.

Rappelons que cet hydravion a été construit par la société Martin sous la désignation JRM-1 Mars pendant la Seconde Guerre mondiale: seulement  sept exemplaires ont été construits. Son nom provient de l’État d’Hawaï et il a été utilisé pour des missions de lutte contre les incendies de forêt à partir des années 60 avec la désignation JRM-3.

Le Hawaii Mars C-FLYL à Oshkosh en 2016 ( Photo © Hugh Dodson pour LEB )

Le défi est de taille néanmoins car le dernier vol remonte à 2016. Étant donné qu’il ne peut atterrir et décoller que sur l’eau, une équipe de cinq mécaniciens va être constituée et un équipage de quatre personnes sera réuni afin de préparer le vol de convoyage. Les travaux pour la remise en vol devraient durer six mois et nécessiter pas moins de 10 000 heures, ce qui devrait permettre un dernier vol d’ici à la fin de l’année 2024 vers l’île de Vancouver.

L’Echarpe Blanche remercie vivement Hugh Dodson pour avoir permis l’utilisation des photos publiées dans cet article.

1 Commentaire

    • Marc Lecocq sur 4 avril 2024 à 21 h 39 min
    • Répondre

    Enfin, ce géant de l’air va trouver une retraite bien méritée et ne finira pas en casserole ou autre objet divers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Code Snippet ma-gdpr-youtube 1.5.0