Les avions de l’USS Lexington bientôt sauvés?

Le Grumman F4F-3 Bu3986 qui repose par 3000 mètres de fond ( Photo R/V Petrel )

Les avions de l’USS Lexington bientôt sauvés de la Mer de Corail ?

Nous en parlions ici même sur cette page en 2018 (voir notre article sur cette découverte : Paul Allen découvre l’USS Lexington et plusieurs de ses appareils) et beaucoup se disaient alors, au vu de l’état de conservation exceptionnel des épaves, qu’il serait plus que judicieux de procéder à leur récupération.

Ce pourrait bientôt être le cas car le projet de récupération a été initié à la fin de l’année 2022 et devrait permettre de récupérer les épaves entre les mois de mai et octobre de cette année.

D’après les informations disponibles sur le document de 251 pages (que vous pouvez retrouver en intégralité ici: Lexington TBD-1 Wildcat Recovery Permit Proposal Combined 10_25_22 sq), le projet, soutenu par le Naval History and Heritage Command et plusieurs autres institutions et musées dont le Kalamazoo Air Museum devrait permettre de procéder à la récupération d’un Grumman F4F Wildcat et de pas moins de huit TBD Devastator dont quatre en état complet, ces derniers ayant coulé avec l’USS Lexington.

Taras Lyssenko, de la société A&T Recovery est aussi partie prenante de ce projet. Ce dernier est bien connu pour avoir procédé ces dernières années à la recupération d’épaves de Dauntless et Wildcat tombés dans le Lac Michigan.

Le Grumman F4F-3 Wildcat représente un intérêt particulièrement historique car il a été piloté par le premier as de l’US Navy, Butch O’Hare, et pas moins de trois autres pilotes qui devinrent tous Amiraux après guerre.

Sur les huit épaves de TBD Devastator, au moins quatre seront restaurés en statique et exposés dans des musées aux Etats-Unis. A ce jour, aucun exemplaire original de Devastator n’est exposé.

Le défi technique est cependant de taille car il faudra procéder à la récupération des épaves à une profondeur de presque 3000 mètres.

Malgré le séjour prolongé dans l’eau de mer, il est espéré que les cellules seront préservées de manière raisonnable vu la faible teneur en sel et l’obscurité des profondeurs.

Une fois ramenées à terre, les épaves subiront un traitement conservatoire pour arrêter le processus de corrosion. Les avions devraient être ensuite être restaurés sur une période de cinq ans.

Pour en savoir plus : USS Lexington Aircraft Recovery

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Merveilleuse initiative!

    • Marc Lecocq sur 13 janvier 2023 à 17 h 07 min
    • Répondre

    J’espère que cela pourra se réaliser! Le souci qui pourrait se poser comme cela a déjà été le cas au niveau d’autres récupérations est au niveau du respect des membres d’équipages encore à bord qui ont périt quand il a sombré…

    1. Pour ces épaves, justement non. Elles ne sont pas considérées comme étant des « War Graves » .

  2. Formidable projet!
    Un membre de la société A &T Recovery va participer à cette aventure, donc on peut être optimiste pour la suite!

    • Marc Lecocq sur 14 janvier 2023 à 9 h 21 min
    • Répondre

    Hello Gee Bee, un grand merci pour cette précision!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.