Le Spitfire Mk IX MK997 repêché du lac Samsjoen en Norvège !

Opération réussie! Le 13 août dernier, 68 ans après son accident, les restes du Spitfire Mk IX MK997 ont été remontés du lac Samsjoen en Norvège par le groupe Norwegian Flying Aces.

Le 4 août 1950, alors qu’il était piloté par Fenrik Finn Thorstensen, l’appareil avait semble-t’il heurté la surface du lac avec son aile droite lors d’un passage à haute vitesse. Sous le choc, le Spitfire se désintégra et son pilote fut tué sur le coup.

En 2011, une première expédition avait permis de localiser l’épave et de remonter les restes du pilote. Quelques pièces avaient également été récupérées.

Bien que très endommagé, on peut contaster que les marquages d’origines sont toujours apparents et que l’épave est complète.

Le MK997 sera remis en vol et mis en oeuvre aux côtés du Spitfire Tr.9 EN570 LN-AOA, qui est en reconstruction pour voler également.

MK997 © Øyvind Ellingsen

  • Le Spitfire Mk IX MK997 filmé avant son accident:

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. La remise en état d’exposition est très possible (mais quand même ardue), par contre, en état de vol, je serais moins confiant… Il a quand même pris un sacré choc…

  2. Techniquement, cela ne pose aucun souci.
    Un Spitfire peut-être refait à neuf de nos jours.
    Dans le cas du MK997, beaucoup de pièces vont être réutilisables.

  3. Quant on voit les Spit qui revolent et l’état d’origine, celui-ci est en très bel état. En revanche y a des moments je trouve regrettable que l’on refasse un avion à neuf car on perd les témoignages d’origines comme les peintures. Par exemple, c’est comme ci je rentrai dans la grotte de Lascaux, que je ponçai les peintures pour en remettre une neuve. La question que je me pose toujours, que font-ils des pièces originales qui ne volent pas?

    • Lionel on 16 août 2018 at 11 h 22 min
    • Répondre

    Bien souvent, seules les plaques constructeurs et quelques pièces authentiques revolent sur des Spit reconstruits.
    Les plaques constructeurs permettent d’authentifier un avion par son S/N vis à vis de l’administration pour qu’elle puisse délivrer un Certificat de Navigabilité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.