Canada: roll-out du Hawker Tempest Mk II MW376

Le Hawker Tempest Mk II MW376 ( Photo © Matthew Abbrey – KF Aerospace pour LEB )

Le 31 août, à Kelowna au Canada,  le Hawker Tempest Mk II MW376 appartenant au canadien Barry Lapointe a été dévoilé pour la première fois dans ses nouvelles couleurs.

Cette étape marque l’achèvement de presque huit années de travail par les mécaniciens de la société KF Aerospace.

.
Construit en 1944, le Hawker Tempest Mk II MW376 a servi dans un premier temps avec la Royal Air Force avant d’être racheté en 1948 par la sociéte Hawker et revendu à la Royal Indian Air Force où il vole avec le code HA564. Utilisé jusqu’en 1953, le MW376 est ensuite relégué comme plusieurs autres Tempest au rôle d’instruction au sol pour les mécaniciens et sera finalement abandonné dans un coin de la base de Poona.

Le Hawker Tempest Mk II MW376 ( Photo via Matthew Abbrey – KF Aerospace pour LEB )

En 1979, le collectionneur anglais Doug Arnold et sa collection Warbirds of Great Britain rapatrièrent au Royaume-Uni six épaves dont celle du MW376. Après avoir appartenu à plusieurs propriétaires successifs, le Tempest est acquis par le collectionneur français feu Philippe Denis et stocké non loin de Valence jusqu’en 2012 et son départ vers la Nouvelle-Zélande pour restauration, projet abandonné suite au décès de son propriétaire Eric Hertz dans un accident d’avion.

Le Hawker Tempest Mk II MW376 lors de son départ vers la Nouvelle-Zélande en mai 2012 ( Photo © LEB )

Il a été décidé dès le début de la restauration de remplacer le moteur Centaurus par un moteur Pratt & Whitney R-2800, jugé plus fiable et facile d’entretien.

Les couleurs portées représentent les couleurs génériques d’un Tempest Mk II à sa sortie d’usine: les recherches ont été entreprises par le spécialiste anglais en la matière, Steve Atkin et sa société Warbird Colour. Tous les stencils d’époque ont été reproduits à l’identique.

Le Tempest Mk II MW376 est exposé dans le nouveau musée KF Centre for Excellence où il est visible aux côtés du Mosquito VR796, l’un des quatre exemplaires de Mosquito en état de vol dans le monde.

Le Hawker Tempest Mk II MW376 ( Capture YouTube © KF Aerospace pour LEB )

Aucune date n’a été communiquée pour le premier vol.

Sur la douzaine de Tempest survivants, ce sont donc dans un avenir très proche deux Tempest Mk II qui devraient retrouver la voie des airs.

L’Echarpe Blanche tient à adresser ses sincères remerciements à Barrie Stevens & Matthew Abrey sans qui la rédaction de cet article n’aurait pas été possible.

7 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Excellente nouvelle, et pourquoi pas un jour un Mk V aux couleurs de notre as Pierre Clostermann…

    • Marc Lecocq sur 4 septembre 2022 à 9 h 56 min
    • Répondre

    Enfin on va voir revoler un des descendants de la famille des mythiques Typhoons et Tempests !

  2. Il reste juste un seul exemplaire qui pourrait potentiellement voler mais ce dernier appartient à Kermit Weeks…

  3. Si j’en crois Wikipédia, il y a deux Mk V immatriculés, mais sans être pessimiste, il faudra patienter un certain temps…

    1. Je viens de faire un petit tour sur la page Wikipedia.
      Le premier Tempest (EJ693) est celui de Kermit.
      Pour le deuxième, JN768:
      https://hawkertyphoon.com/news/hawker-tempest-jn768-acquisition

  4. Oui, comme vous l’avez precisé auparavant, le seul succeptible de revoler est celui de Kermit Weeks.
    Le deuxième, en fait un lot de pièces servira à reconstruire un Typhoon !

  5. Une excellente nouvelle! Magnifique TEMPEST bien rare…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.