Lituanie: un rare Bellanca CH-300 Pacemaker de 1929 est arrivé du Canada

Le Bellanca CH-300 NC688E Pacemaker à Oshkosh en juillet 2016 ( Photo © Nigel Hitchman )

La société Termikas, basée à Vazatkiemis en Lituanie a reçu la semaine dernière un rare Bellanca CH-300  Pacemaker en provenance du Canada.

Monoplan à ailes hautes de six places, le CH-300 Pacemaker était un développement du CH-200 avec un moteur plus puissant dont le premier vol eut lieu en 1929. Sa grande autonomie, sa capacité d’emport et sa fiabilité en faisaient un appareil de choix pour les records.

Des 35 exemplaires construits par la société Bellanca, ce CH-300 est l’un des derniers exemplaires encore en état de vol.

Le Bellanca CH-300 NC688E Pacemaker ( Photo © Nigel Hitchman )

Restauré par la société Big Sky Stearman à Oregon City aux Etats-Unis, le CH-300 a revolé pour la première fois en 2016 et fut présenté au public à Oshkosh la même année.

Le billet en hommage aux pilotes Steponas Darius et Stasys Girėna émis en 2001 ( Photo Bank of Lithuania, Public domain, via Wikimedia Commons )

L’arrivée de cet avion en Lituanie est un événement car le 15 juillet 1933, deux pilotes lituaniens, Steponas Darius et Stasys Girėna effectuèrent aux commandes d’un CH-300 fortement modifié la traversée de l’Atlantique en 37 heures de vol. Bien que le vol fut couronné de succès, le Bellanca s’écrasa non loin de Berlin à seulement 650 km de l’arrivée, après avoir parcouru une distance de 6411 km. Steponas Darius et Stasys Girėna furent tués dans le crash, dû à des problèmes moteur et une mauvaise météo.

L’épave est aujourd’hui préservée au Vytautas Magnus War Museum de Kaunas, en Lituanie.

L’Echarpe Blanche tient à remercier Nigel Hitchman pour les photos utilisées qui ont permis la rédaction de cet article.

1 Commentaire

    • Marc Lecocq sur 10 décembre 2021 à 18 h 54 min
    • Répondre

    Il n’y a pas que les warbirds qui comptent ! Enfin un oiseau rare civil d’outre-atlantique en Europe vient d’y poser ses roues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :