Le B-17 « The Movie Memphis Belle » arrêté de vol ?

Le B-17 « The Movie Memphis Belle » en 2012 (Photo Larry Lamb (CC BY-SA 2.0))

Coup de tonnerre dans l’aviation de collection américaine; le Palm Springs Air Museum, basé à Palm Springs, en Californie aux Etats-Unis a annoncé avoir acquis auprès des héritiers du collectionneur feu David Tallichet le B-17G 44-83546 N3703G ‘The Movie Memphis Belle‘.

Bien que le Palm Springs Air Museum est publié un communiqué de presse concernant l’avenir du B-17, les spéculations vont bon train et les passionnés craignent de voir ce B-17 définitivement arrêté de vol.

Plusieurs raisons sont évoquées notamment les coûts d’entretien, le prix du carburant et les primes d’assurance qui ont augmenté suite au crash du B-17 de la Collings Foundation.

Construit par Douglas dans son usine de Long Beach en Californie en 1945, le B-17 n’a pas servi pendant la Seconde Guerre mondiale, mais fut utilisé durant plusieurs années par diverses unités de l’USAF après la guerre en Allemagne et au Japon.

Comme de nombreux B-17 qui existent aujourd’hui, il fut utilisé par des sociétés de lutte pour les incendies.

Acquis en 1982 par David Tallichet et sa Military Aircraft Restoration Corporation, le B-17 fut utilisé lors du tournage du film éponyme Memphis Belle  en 1989 au Royaume-Uni et modifié pour prendre l’apparence d’un B-17F.

De retour aux Etats-Unis, il continua à voler de manière itinérante avec plusieurs collections américaines telles que l’American Airpower Museum ou encore dernièrement la Liberty Foundation.

Le Palm Springs Air Museum possède également un autre B-17G, le Miss Angela qui n’a pas volé depuis plusieurs années. Il sera donc intéressant de savoir quel avenir est réservé au B-17 ‘The Movie Memphis Belle‘ dans les mois à venir.

On compte aujourd’hui neuf B-17 en état de vol, tous étant basés aux USA hormis le B-17 Sally B, basé à Duxford au Royaume-Uni.

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Heureusement pour eux , les Américains en ont encore neuf , et encore pour combien de temps ?
    Nous en France , nous avions le B17G PINK LADY , et sans vouloir accabler l’AJBS ou l’association FORTERESSE TOUJOURS VOLANTE , il ne volera pas de si tôt !
    Les causes là aussi sont multiples : prix élevé des pièces de rechange ,quand ce n’est pas un longeron a remplacer , primes d’assurances là aussi , mais aussi la création d’une équipe de maintenance solide et motivée qui ne compterai pas ses heures…
    Au moins le B17 de La Ferté Alais est superbement exposé au public et finalement son sort est bien plus enviable que celui de son camarade ex IGN lui aussi qui sert de présentoir à poussières depuis 40 ans , là ou vous savez …

  2. Désolé , j’ai oublié de mettre ex IGN lui aussi entre parenthèses …

    • Jean-Pierre BALLAUD sur 16 novembre 2021 à 0 h 54 min
    • Répondre

    Le B17G Pink Lady appartient à l’association « Forteresse toujours volante » et non à l’AJBS. L’appareil est classé « monument historique », heureusement. Il est présenté à l’abri et au sec, au moins il ne se détériore pas davantage… Revolera t’il le 8 mai 2045 ?

    • Jean-Mi sur 16 novembre 2021 à 9 h 42 min
    • Répondre

    Et je rajouterai que Pink Lady est en quasi état de vol, même si elle ne vole pas (pour d’autres raisons). Pink Lady est également réputée pour être le B-17 en meilleur état technique (lors de sa dernière GV).
    D’un autre coté, un troisième Lancaster revient doucement en vie en Angleterre… Pas simple de maintenir en état ces grosses bêtes si les institutions étatiques et assureurs ne jouent pas le jeu.

    • Marc Lecocq sur 22 novembre 2021 à 22 h 01 min
    • Répondre

    Plusieurs autres B-17 sont en restauration-reconstruction en Amérique. Affaire à suivre… Mais à chaque accident, le prix des assurances augmente et en rendent l’exploitation hors de prix…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.