Reportage: Commémoration de l’école militaire de pilotage des Frères Caudron au Crotoy

Piper J-3 C-65 F-BKNO © Damien Defever

Piper J-3 C-65 F-BKNO © Damien Defever

A l’initiative du Piper Club de France et de l’association « Centenaire aérien Somme 14-18 », la plage du Crotoy s’est transformée en terrain d’aviation éphémère pour commémorer l’école de pilotage militaire des frères Caudron.

Les célèbres avionneurs français originaires de la baie de Somme ont créé une première école civile de pilotage sur la plage du Crotoy en 1910, école qui deviendra militaire en février 1913. En effet, devant le besoin important de formation de pilotes, l’armée a fait appel à des écoles privées appartenant à des constructeurs tels que Farman, Voisin ou encore Morane-Saulnier.

Initialement prévue le 9 juin, la manifestation a du être annulée à cause d’une météo exécrable sur le nord de la France et a été reportée ce samedi 1er septembre. Les avions se sont tous réunis le vendredi sur l’aérodrome voisin d’Abbeville, devenu le temps d’un week-end Piper City.

Les Piper rassemblés sur l'Aérodrome d'Abbeville le vendredi soir © Damien Defever

Les Piper rassemblés sur l’Aérodrome d’Abbeville le vendredi soir © Damien Defever

Les avions ont redécollé le samedi matin pour rejoindre la plage du Crotoy située à environ 10 minutes de vol.

A 10h40, le ballet des atterrissages débute avec un espacement de 3 minutes entre chaque appareil pour permettre aux parqueurs d’aligner les avions.

Pour cette deuxième édition, 39 machines ont posé leurs roues sur le sable du Crotoy, contre 25 en 2016.

Piper sur la plage © Jean-Pierre Touzeau

Piper sur la plage © Jean-Pierre Touzeau

PA-18 Super Cub F-PBEF équipé d’un train de la marque française Beringer qui est spécialement conçu pour le pilotage de brousse. Il permet de freiner en ligne et d’éviter de faire un cheval de bois © Damien Defever

La gamme des Cub était très bien représentée avec 32 machines allant du J-3 au PA-22. Le plateau était complété d’un ULM, de trois Stampe, d’un Maule M-5, d’un Cessna 140 et d’un rare Porterfield CP-65.

Concurrent à l'époque du célèbre J-3, le Porterfied CP-65 (F-AYJR) ne fût construit qu'à 470 exemplaires © Damien Defever

Concurrent à l’époque du célèbre J-3, le Porterfied CP-65 (F-AYJR) ne fut construit qu’à 470 exemplaires. © Damien Defever

Venu d'outre-manche, le PA-17 VAGABOND G-BDVB fête ses 60 ans cette année © Damien Defever

Venu d’outre-Manche, le PA-17 VAGABOND G-BDVB fête ses 60 ans cette année. © Damien Defever

Le tout rutilant Cessna 140 F-AZON de 1940, qui contrairement au J-3 est de construction toute métallique © Damien Defever

Le rutilant Cessna 140 F-AZON de 1940 qui, contrairement au J-3, est de construction entièrement métallique. © Damien Defever

Stampe SV-4-L F-PMSV © Benjamin Gilbert

Stampe SV-4-L F-PMSV © Benjamin Gilbert

Piper Cub J-3 F-GEDH © Jean-Pierre Touzeau

PiperJ-3 Cub F-GEDH © Jean-Pierre Touzeau


Cette édition 2018 a été un vrai succès: météo, public et avions furent au rendez-vous. 
Gageons que l’événement perdurera dans le temps !

Piper Aircraft Corp. © Benjamin Gilbert

Piper Aircraft Corp. © Benjamin Gilbert

 

L’Echarpe Blanche remercie grandement Damien Defever pour le reportage et les photos!

Texte: Damien Defever – Galerie Flickr
Photos: Benjamin Gilbert | Damien Defever | Jean-Pierre Touzeau

(3 commentaires)

  1. Ce fut le point de départ de l’As des As de la Grande Guerre, Renée Fonck. Les avions étaient de Caudron G 3.

    1. oops : René Fonck, bien sûr !

    • DELARIVE on 6 septembre 2018 at 13 h 16 min
    • Répondre

    Le Porterfield F-AYRJ est sorti des chaines de montages en Août 1940, il approche bientôt de ses 80 ans !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.