Morane-Saulnier MS.315 (F-AZAH)

L’histoire du Morane Saulnier MS.315

Le Morane-Saulnier 315 est un appareil d’entraînement qui effectua son premier vol au cours du mois d’octobre 1932. Monoplan à aile parasol, cet avion de construction mixte disposait d’un train d’atterrissage aux jambes indépendantes et était équipé d’un moteur Salmson 9Nc de 135 ch.

La production des Morane-Saulnier fut de 350 appareils de série, dont 33 construits après la guerre. En outre, cinq MS.315/2 dotés d’un propulseur plus puissant furent fabriqués à des fins civiles, le MS.316 étant pourvu d’un moteur Régnier en V inversé.

Cheville ouvrière de l’armée de l’Air, le MS.315 servit également au sein de l’Aéronavale et dans diverses écoles de pilotage civiles. Entre 1960 et 1962, quarante MS.315 en état de vol furent remotorisés avec le Continental W-670K de 220 CV (164 kW) provenant des surplus de guerre et reçurent la dénomination MS.317.

Le MS.317 F-AZAH

Christian Martin acheta en 1973 deux épaves de Morane-Saulnier MS.317 et l’été suivant, aidé de quelques amis (membres de l’association Aéro Rétro de Saint Rambert d’Albon), débuta la remise en état d’une des deux cellules avec dans l’idée de le remettre au standard MS.315. Parallèlement à ces travaux, de longues et laborieuses recherches furent entreprises pour retrouver des pièces d’origine, plus particulièrement un moteur en étoile Salmson 9Nc. L’oiseau rare fut finalement trouvé et révisé. Deux autres moteurs furent récupérés, dont l’un échangé par le fameux collectionneur Jean Salis contre la deuxième cellule de MS.317. Le même Jean Salis fournit également deux roues à rayons d’origine et prêta un capot moteur qui permit la fabrication et la reconstruction du capot d’origine Salmson. En revanche il fallut fabriquer de toutes pièces la béquille qui s’était révélée être introuvable.

Près de 1000 heures de labeur plus tard, le MS.315 numéro 254 fit son nouveau premier vol le 15 mai 1975. Il porte les couleurs des MS.315 qu’employait à ses débuts l’école d’aviation d’Istres (devenue depuis la célèbre École de l’Air qui « fabrique » les officiers supérieurs de l’Armée de l’Air)

Il existe un deuxième Morane Saulnier MS.315 en France, il s’agit du numéro 350. Immatriculé F-AZHL, il est la propriété de l’Association des Vieilles Hélices du Pays de Montbéliard, et porte les couleurs d’un avion de liaison du Groupe de Chasse III/4 basé en Afrique du Nord en 1939/40.

Informations

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.