Consolidated PBY-5A Catalina “La Princesse des Etoiles” (N9767)

Construit sous licence par Boeing au Canada en 1942, ce Catalina est entré en service dans la Royal Canadian Air Force (RCAF) avec le matricule 9767, puis a été affecté au Squadron 162, en Islande. C’est là, au sud de Reykjavik, que le 17 avril 1944, il prend en chasse et coule le sous-marin allemand U-342. Le F/O Tom Cooke est aux commandes ce jour-là. Le N9767 est donc l’un des rares Catalina en état de vol à pouvoir revendiquer une victoire durant la Seconde guerre mondiale.

(Photo © Tim Martin)

Après la guerre, de 1946 à 1959, le N9767 sera opéré par Canadian Pacific Airlines pour le transport de passagers et de fret (immatriculé alors CF-CRR). Il rejoindra ensuite Northland Airlines puis Midwest Airlines et pour finir Ilford Riverton. En 1970, il est transformé en bombardier d’eau avec l’ajout d’un réservoir central de 3000 litres. Peint en orange, il est intégré à la flotte d’Avalon Aviation. Il intervient sur les feux de forêts à Red Deer (Alberta) puis à Parry Sound où il restera stocké plusieurs années, suite à la cessation d’activité d’Avalon en 1980.

 

En 1994, il devient la propriété d’un pilote français, qui le fait équiper en studio de télévision volant. Repeint aux couleurs grises et bleues de son nouvel opérateur, il entame en 1995 sa nouvelle mission comme navire-amiral de l’émission de télévision « Opération Okavango » de TF1, présentée par Nicolas Hulot. Le tournage de l’émission ayant du être interrompu suite à des problèmes de budget au bout d’un an et demi, le Catalina est mis en sommeil. Il va connaître un éphémère moment de gloire, en 1998, sur la Place de la Concorde à l’occasion du Centenaire de l’Aéro-Club de France.

Le 15 octobre 1998, baptisé « Princesse des Étoiles », il s’envole sur les traces de l’aéropostale avec Franklin Devaux, et Patrick Fourticq. Le périple de 13.000 kilomètres, emmènera le « Princesse des Etoiles » de Montauban, berceau de l’aéropostale, à Santiago du Chili en passant par Casablanca, Dakar, Fernando De Noronha, Rio De Janeiro et Buenos Aires.

Revenu dans l’hexagone juste à temps pour participer au Salon du Bourget en 1999, il effectue une de ses dernières missions comme plateforme de tournage lors de la grande éclipse de 1999. Il sera ensuite convoyé à Orly, où il passera plus de dix ans. Acquis par des collectionneurs français, le Catalina s’envole d’Orly le 22 décembre 2010 pour sa nouvelle base de Melun.

Photos et textes © Olivier B., sauf mention contraire.

Informations

  • Immatriculation: N9767
  • Année de construction: 1942
  • Type d'appareil: Consolidated PBY Catalina
  • Etat: En état de vol
  • Fiche mise à jour le:

(2 commentaires)

  1. super article illustré je vous conseille la lecture de l’ouvrage suivant :

    CONSOLIDATED PBY-5A CATALINA EN FRANCE – JEAN-JACQUES PETIT

    • LUIS ALFONSO AGUIRRE MORALES on 15 juin 2019 at 22 h 57 min
    • Répondre

    Simplemente maravilloso!!!!!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.