Un DH.100 Vampire pour la BAPA

Mercredi 29 avril 2020, déchargement de l’avion devant l’atelier-hangar de la BAPA, (Copyright BAPA Aero)

La collection de la Belgian Aviation Preservation Association s’est ouverte à l’ère des jets. Après avoir reçu récemment deux réacteurs Turboméca Marboré II équipant les Fouga C.M.170 Magister, l’un étant découpé de façon didactique et l’autre sur son support de maintenance originale, un premier jet a été ajouté à la collection d’avions de l’association.

Il s’agit du de Havilland DH.100 Vampire FB.5 (numéro de constructeur 699, serial VX950, codé 5A-X) en provenance du Mas Palegry dans le Languedoc-Roussillon.

Le prototype du DH.100, baptisé initialement “Spider Crab”, était de construction mixte bois / métal et dotée d’une formule bipoutre originale.  Le premier vol fut réalisé à Hatfield le 26 septembre 1943 par Geoffrey Raoul de Havilland, fils du fondateur de la firme. L’appareil portait le serial LZ548/G  [NdlR: l’ajout du “/G” indique que l’appareil devait être gardé en permanence] et était propulsé par un réacteur Halford H-1 (plus tard rebaptisé de Havilland Goblin 1) de 1043 kg de poussée conçu par le Major Frank Bernard Halford CBE FRAeS.

Le DH.100 Vampire de la BAPA est l’un de tous premiers jets à avoir été produit en grande série. Issu du contrat numéro G/AIRCRAFT/2467 pour la société English Electric Co Ltd, il a été construit dans l’usine de Preston et son moteur est un des premiers réacteurs De Havilland Goblin 2 de 1400 kgp.

L’avion est sorti des usines English Electric de Salisbury (Preston) le 17 juin 1949 et transféré sur la base RAF de Manston le 20 juin 1949.  Il a ensuite été livré à l’armée de l’air française le 7 décembre 1949.

Le 11 septembre 1953, après une carrière opérationnelle assez courte au sein de l’Escadron de Chasse 2/5 Ile de France à Orange où il est codé 5A-X,  on le retrouve comme cellule d’instruction au sol.

Le De Havilland DH.100 Vampire FB.5 VX950 codé 5A-X lors de sa récupération à la fin des années 70. (Photo courtoisie BAPA)

Il est ensuite livré à la base de Karouba (Tunisie) le 25 septembre 1953.  Le 20 janvier 1954, il est livré à l’Ecole Navale de Lanvéoc-Poulmic (Bretagne).

Il est acquis auprès d’un ferrailleur en 1979 par Charles Noetinger qui l’abrita dans son musée du Mas Palegry (Perpignan), et dont la collection fut vendue et dispersée en 2019.

Voilà comment cet unique survivant des DH.100 Vampire français est arrivé dans les collections de la BAPA !
Bien que l’avion ne cadre pas avec le côté “Belgian” de l’association, il a un petit lien avec la Belgique et il est très intéressant sur le plan technique et historique.

Pour la petite histoire, le Vampire était en compétition en 1947 avec le Meteor pour le remplacement des Spitfires en Belgique. La Force Aérienne testa les deux avions mais c’est le Meteor qui remporta le marché.
Détail “amusant”, les deux machines furent présentées en public à Melsbroek le 7 mai 1947 par des aviateurs belges, le Capitaine Marcel Mullenders sur le Meteor et le Capitaine Remy “Mony” Van Lierde sur le Vampire. À la suite de problèmes de trains d’atterrissage, les deux appareils furent accidentés à une heure d’intervalle.

Un nouveau défi et de nouvelles connaissances techniques à acquérir pour l’équipe de restauration de la BAPA déjà très performante au niveau tôlerie, mécanique, menuiserie et entoilage (marouflage du nez en bois) !

NdlR : Remerciements à Marc Lecocq pour ces informations et ces photos.

1 Commentaire

1 ping

    • Marc Lecocq sur 17 septembre 2020 à 23 h 00 min

    BAPA : DH100 Vampire complément d’information et clarification
    Voici quelques mises au point fournies par la BAPA après la parution de l’article.
    – Le Vampire est sorti des usines Anglaises Electric de Samlesbury (Preston) dans le Lancashire et pas de Salisbury (Wiltshire).
    – L’avion n’a jamais fait partie de l’Escadron de chasse 2/5 Île-de-France à Orange mais de la 2e escadre basée à Dijon.
    – Au sein de cette 2e Escadre, il a servi dans les Escadrons suivants : EC 1/2 Cigognes (5A-X), EC 2/2 Côte-‘Or (DU-X) et EC 3/2 Alsace (NL-M)

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.