François Emile Fayolle, un Français fauché à son apogée

François Émile Fayolle est aujourd’hui un pilote oublié aux yeux de la France. Et pourtant cet Auvergnat de naissance qui a rejoint l’Angleterre dès le 13 juillet 1940 pour continuer le combat dès l’Armistice est devenu l’un des combattants les plus prestigieux de la France Libre.

Ses affectations au sein de plusieurs Squadrons britanniques de la R.A.F vont le mener par la suite au No.340
Squadron « Île-de-France », où sont regroupé les grands noms des Forces Aériennes Françaises Libres (F.A.F.L) ; Bernard Dupérier, François de Labouchère ou encore René Mouchotte. C’est au sommet de son engagement, à la tête du No.174 Squadron, reconnaissance suprême pour un Français, que son destin va basculer.

Le 19 Août 1942, lors de l’Opération « Jubilee » (le débarquement de Dieppe) il perd la vie à bord de son Hurricane, touché par la FlaK allemande ou un chasseur ennemi. Jusqu’en 1998, François Emile Fayolle n’aura pas de sépulture officielle, sa dépouille n’ayant pas pu être identifiée. L’examen des archives des Squadrons de la R.A.F, permettent désormais de retracer le parcours de ce pilote et d’enfin lui rendre un hommage mérité.

Nous vous proposons de découvrir le livret consacré à Emile Fayolle par Thibaut Coupiac, avec l’aide de Simon Coupiac et Jonathan Klein. Ce livret retrace les grandes lignes de la vie et de la carrière de François Fayolle et est enrichi de nombreux documents, photos, cartes et illustrations.

Cliquez ici pour consulter “François Emile Fayolle, un Français fauché à son apogée” (format PDF)

Un grand merci à Thibaut Coupiac pour le partage de ces recherches ! Vous pouvez contacter l’auteur à cette adresse email : email hidden; JavaScript is required.

5 Commentaires

5 pings

Passer au formulaire de commentaire

    • Pierre Lagacé sur 4 août 2020 à 16 h 07 min

    Devoir de mémoire impressionnant de Thibaut Coupiac.

    • Jacques BOUZID sur 4 août 2020 à 18 h 04 min

    Très belle initiative ! non, il n’est pas oublié chez les Fanas que nous sommes !….Félicitations à l’auteur pour ce superbe carnet évocateur !

    • KIEFFER sur 4 août 2020 à 20 h 23 min

    Travail de mémoire, travail d’historien. Merci d’avoir ravivé le souvenir de cet excellent pilote, de cet excellent Français.

    • Thibaut Coupiac sur 6 août 2020 à 21 h 14 min

    Merci beaucoup pour vos commentaires 😉

    • Thibaut Coupiac sur 6 août 2020 à 21 h 26 min

    Merci à tous pour vos commentaires 😉 Et merci à l’Écharpe Blanche pour le partage

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.