Maurice Mounsdon, vétéran de la Bataille d’Angleterre, nous a quittés

Maurice Mounsdon dans le cockpit de son Hurricane (Photo Crown Copyright)

Maurice Mounsdon dans le cockpit de son Hurricane (Photo Crown Copyright)

Le Flight Lieutenant Maurice Mounsdon, l’un des quatre derniers pilotes britanniques de la Bataille d’Angleterre, nous a quittés le 6 décembre dernier à l’âge de 101 ans.

Né le 11 février 1918, Maurice “Mark” Mounsdon commença sa formation de pilote le 24 août 1939 et fut affecté au No 56 Squadron de la Royal Air Force le 3 juin 1940, alors que la Bataille d’Angleterre battait son plein. Aux commandes d’un Hurricane, il participe à la destruction d ‘un Dornier Do 17 le 3 juillet, puis trois semaines plus tard abat probablement un Junkers Ju 87 Stuka. Au cours du mois d’août, il remporte deux victoires contre des chasseurs Messerschmitt, ainsi qu’une autre victoire probable. Il abattra ou endommagera environ sept appareils allemands avant d’être lui-même abattu par des chasseurs allemands le 31 août 1940 au-dessus de Colchester.

Grièvement brûlé, il passera neuf mois à l’hôpital avant de reprendre du service au quartiers généraux de la Royal Air Force puis comme instructeur et flight commander. Démobilisé en 1946, il reprit sa carrière d’ingénieur auprès de la General Electric Company.

Le Hawker Hurricane Mk IIc LF363 du BBMF en juillet 2000, portant les couleurs de l'appareil de Mounsdon durant la Bataille d'Angleterre. (Photo Andrew Thomas (CC BY-SA 2.0))

Le Hawker Hurricane Mk IIc LF363 du BBMF en juillet 2000, portant les couleurs de l’appareil de Mounsdon durant la Bataille d’Angleterre. (Photo Andrew Thomas (CC BY-SA 2.0))

Il vivait en Espagne depuis les années 1970 avec son épouse Mary, décédée en 1993. Pour son centième anniversaire en 2018, les Red Arrows avaient effectué un passage en son honneur près de son domicile à Melorca.

Avec le décès de Maurice Mounsdon, ne survivent plus que trois pilotes britanniques vétérans de la Bataille d’Angleterre : le F/L William Clark, le W/C Paul Farnes et le F/O John Hemingway.

Sources:

 

(1 commentaire)

    • Marc Lecocq on 15 décembre 2019 at 8 h 54 min
    • Répondre

    Rendons homage à cet homme qui a combattu et a été marqué au plus profond de sa chair pour nous permettre de vivre libre aujourd’hui.
    Mes pensées vont aussi à sa famille. Un grand homme nous a quitté.
    S’il y a quelque chose après la vie, il est parti retrouver ces copains d’escadrille.
    Et il sera sans doute présent au bord de piste lors des prochains meetings à Duxford.
    Un dernier mot, merci et respect…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.