Décès de Scotty Wilson dans le crash du Bugatti 100P

scotty-team-photoScotty Wilson, pilote d’essais de la réplique du Bugatti 100P et meneur du groupe qui l’a construit, est décédé samedi dernier dans le crash de l’appareil peu après le décollage.

Scotty Wilson était un pilote très expérimenté avec 11 000 heures de vol à son actif, allant du Piper Cub au F-16. Après avoir servi dans l’US Air Force, il se reconvertit dans le secteur privé et contribua au développement de plusieurs sociétés aéronautiques. Passionné d’aviation, il possédait une licence ATP, un MBA de l’Université de Seattle et était instructeur et mécanicien qualifié. Il habitait près de Tulsa avec sa femme Leslia.

La réplique de Bugatti 100P avait effectuée son premier vol le 19 août 2015 et avait été endommagée durant le vol. Un second vol eut lieu sans incident en octobre dernier.

Nous adressons nos condoléances à la famille et aux proches de Scotty Wilson.

Photos via http://bugatti100p.aero

(Photo via http://bugatti100p.aero)

(Photo via http://bugatti100p.aero)

(3 commentaires)

  1. Je suis très attristé par cet accident et par le décès du pilote.

    Cet avion est absolument superbe, j’y ai beaucoup rêvé, et j’espère qu’un jour on comprendra comment faire voler une aussi belle oeuvre d’art.

    J’imagine que cet avion hyper-fin doit être piloté avec le plus grand respect.

    La position du pilote à l’extrême avant, comme sur un planeur de compétition, n’est pas la plus sécurisante, vue la vitesse de l’avion et la présence des moteurs derrière.

    D’un autre côté, les ailes sont très près de l’empennage, ce qui doit imposer que le pilote ait des réflexes particulièrement aiguisés… ou un ordinateur de bord, pour temporiser les réactions de la bête.

    Je souhaite de tout mon cœur que cette équipe formidable puisse reprendre le travail, si elle le souhaite, bien évidemment

    1. Il y a quelques années, au Bourget, J’ai assisté à une conférence sur cet avion et j’ai été très déçu par son histoire : c’est oeuvre d’art mais pas d’ingenierie.

      Très peu d’études, coup de crayon au “feeling” …

      La conclusion de la conférence était que, finalement, il valait mieux se féliciter qu’il n’ait pas volé, il aurait sans doute tué son pilote.

      Prémonitoire. Hélas.

        • Jean-Mi on 24 août 2016 at 10 h 23 min
        • Répondre

        De nombreux Bugatti 100P volent en modèle réduit, certains à grosse échelle et sans importantes modifications aérodynamiques. J’ai moi-même été pilote d’essais de l’un d’eux parfaitement maquette et officiellement maquette d’essais aéro du projet “le rêve bleu” pour voir avant de construire la réplique. Si la position du centre de gravité fut pas simple à trouver, il ne vole pas si mal cet avion. On trouve de nombreuses vidéo sur youtube.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.