Espace Air Passion lance une campagne de crowdfunding pour la restauration d’un Nord 3400 Norbarbe

Arrivée du Nord 3400 « Norbarbe » n°78 au Musée de l’air d’Angers  (Photo © Y. Le Mao/Espace Air Passion)

Arrivée du Nord 3400
« Norbarbe » n°78 au Musée de l’air d’Angers (Photo © Y. Le Mao/Espace Air Passion)

Communiqué de presse d’Espace Air Passion:

Espace Air Passion vient de lancer jusqu’au samedi 18 juin 2016 sa première campagne de Crowdfunding (littéralement financement par la foule, mais parlons plutôt de mécénat participatif) dans le cadre de la restauration de l’avion Nord 3400 « Norbarbe » n°78, pour la sauvegarde du patrimoine aéronautique français.

Concrètement, il s’agit d’une nouvelle technique de financement qui permet à des particuliers ou des entreprises d’apporter un soutien financier à la réalisation d’un projet au travers d’une plate forme Web. Cette plate forme présente l’évolution du projet, gère les flux d’argent et interagit avec les investisseurs.

Pour atteindre la plate forme, il suffit de suivre le lien suivant :

https://fr.ulule.com/restauration-dun-avion-nord-3400-de-1960/

Que vont gagner les financeurs ? En fonction des montants versés, des contreparties seront proposées, allant de l’entrée gratuite jusqu’au vol offert sur un avion ancien. A noter également que les dons peuvent également entraîner des réductions fiscales, dans les limites réglementaires.

Le Nord 3400 « Norbarbe » a été conçu dans les années 1950 à la demande de l’Armée de Terre qui recherchait alors un appareil d’observation et d’évacuation sanitaire. Le prototype a réalisé son premier vol le 20 janvier 1958 aux mains d’André TURCAT (qui fut plus tard le pilote d’essais du Concorde et qui vient de nous quitter à l’âge de 93 ans). Il a été suivi d’un deuxième exemplaire légèrement différent et de 150 modèles de série. Le Nord 3400 n°78 F-AZRC a été construit en juin 1960. Son dernier vol avec l’Aviation Légère de l’Armée de Terre (ALAT) date du 14 septembre 1977. Il totalise 1 777 heures de vol. L’appareil passe alors au musée de l’ALAT de Dax. La cellule de l’appareil est échangée contre un moteur avec l’association Epsilon, pour être ensuite racheté par un particulier, avec un certificat de navigabilité restreint. Il est légèrement accidenté à une date non précisée, et est proposé à la vente.

Le Musée de l’air d’Angers se porte acquéreur, et le titre de propriété est daté du 20 décembre 2012. L’objectif de cette restauration vise à remettre en état de vol ce bel avion monomoteur à ailes hautes. D’une longueur de 8,42m et une envergure de 13m, sa vitesse maximale est de 235 km/h.

Arrivée du Nord 3400 « Norbarbe » n°78 au Musée de l’air d’Angers  (Photo © Y. Le Mao/Espace Air Passion)

Arrivée du Nord 3400
« Norbarbe » n°78 au Musée de l’air d’Angers (Photo © Y. Le Mao/Espace Air Passion)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.