«

»

Jan 18 2013

Spitfires en Birmanie: la fin de l’aventure?

Un Spitfire Mk XVI en état de vol (Photo Patrick Cardinal (CC BY-NC-ND 2.0))

Un Spitfire Mk XVI en état de vol (Photo Patrick Cardinal (CC BY-NC-ND 2.0))

Serait-ce la fin du rêve de David Cundall et des milliers d’enthousiastes qui espèrent voir surgir de la terre une flotte de Spitfires enterrés en Birmanie?

L’équipe en charge des recherches n’aurait trouvé pour l’instant que des plaques de métal utilisées pour construire la piste lors de la guerre.

De plus, les autorités birmanes sont intervenues mercredi dernier pour arrêter les fouilles, suite à des rumeurs indiquant que les chercheurs creusaient sous la la piste de l’aéroport international de Rangoon. Les archéologues ont été autorisés aujourd’hui a reprendre les fouilles à l’aide de pelles uniquement, l’emploi de pelleteuses leur étant désormais interdit.

Il est peut-être prématuré de dire, comme l’un des membres désabusés de l’équipe, qu’il n’y a aucun Spitfire à trouver. Ceci étant dit, il n’a jamais été certain que l’on retrouve les appareils et de nombreux observateurs font preuve depuis le début de l’affaire d’un scepticisme bien naturel.

Affaire à suivre… encore!

Source:

  • ITV.com

(3 commentaires)

  1. lambermont bruno

    Bonjour,

    c’est vrai que l’on s’est peut-être « enflammés » un peu vite avec cette histoire, je garde quand même espoir qu’ils en retrouve au moins quelque uns, même s’il n’est plus question de sortir les 120 ou je ne sais plus combien annoncé au début de cette affaire.

  2. Cravé JP

    en esperant que le rêve n’est pas terminé

  3. Jean-R

    Je pense que les médiats « non spécialisés » n’auraient pas dut s’emparer de l’affaire avant que quoi que ce soit ait été trouvé.
    Encore une fois ce sont des rumeurs qui ont fait arrêter les fouilles ; trop de rumeurs pas assez de concret autour de cette histoire.
    Je pense que beaucoup seront déçus de ce qui sera découvert, si découverte il y a. Habituellement les « chercheurs de trésors » (et d’épaves) perferent rester discrets ; en cela l’histoire est déjà bancale pour moi…ça sent l’embrouille.
    Enfin ce n’est que mon point de vue, mais avouez que des sociétés sont déjà spécialisées dans le domaine et aucune n’a creusé (au sens figuré 😉 ) ce sujet…il y a peut être une raison.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :