«

»

Avr 14 2012

Vingt Spitfire vont revenir en Angleterre!

Un Spitfire Mk XIV à Duxford. (Photo Brian Proctor (CC BY-NC-SA 2.0))

(MàJ le 15/04/2012) C’est une nouvelle exceptionnelle dans le monde de l’aviation ancienne: vingt (20) Spitfire Mk XIV* enterrés à plus de 10 m de profondeur en Birmanie devraient être rapatriés en Angleterre, apprend-t-on sur le site du Telegraph. C’est le premier ministre britannique David Cameron qui en a lui-même fait la demande auprès du gouvernement birman.

Les appareils semblent avoir été enterrés à la fin de la guerre ou peu de temps après, à priori pour ne pas être récupérés par des forces étrangères. Ils furent enterrés dans leur caisses de transport, entourés de cire et de papier graissé, les joints goudronnés. On peut donc espérer que ces appareils sont dans un bon état de conservation et pourraient être restaurés assez aisément.

C’est David Cundall, un agriculteur britannique âgé de 62 ans, qui a permis de redécouvrir les appareils. Ayant appris qu’ils avaient été enterrés, il a fait 12 voyages en Birmanie et dépensé plus de 130 000 £ pour les retrouver, ce qu’il fit en février de cette année. Ayant informé les autorités britanniques de sa découverte, son histoire a intéressé David Cameron lui-même, ce qui explique son intervention pour le moins inattendue.

Les appareils seront récupérés par une équipe déjà en place en Birmanie, avec l’autorisation des gouvernements britannique et birman. Le coût de l’opération devrait avoisiner les 500,000 £ mais David Cundall espère pouvoir enfin récupérer l’argent dépensé dans de nombreuses années de recherche et rêve de voir voler « une escadrille entière de Spitfire ». Nous ne pouvons qu’en souhaiter autant!

* Nous avions initialement indiqué qu’il s’agissait de Spitfire Mk II. Il s’agissait probablement d’une erreur. Merci à Benjamin Gilbert pour cette correction!

NDLR: Bien que cette affaire ne soit pas nouvelle, il est difficile d’obtenir des renseignements précis, pour des raisons en partie évidentes. Par ailleurs, la presse générale ne semble pas très bien informée, d’où la correction progressive de certaines informations dans cet article, que nous corrigeons au fur et à mesure.

En savoir plus:

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Delfino B.

    Avec un peu de chance il y en aura bien un pour le French Wing ?!?!… 🙂

    1. JANSSONNE

      Je te le souhaite Bernard !

      Eric

  2. Benjamin Gilbert

    Il s’agit de Mk.XIV et non des Mk.II!

    En fait, cette histoire de Spitfire birmans est connue depuis ces 15 dernières années.
    On parle aussi de quelques Mk.VIII.

    Voir aussi (message #19): http://forum.keypublishing.com/showthread.php?t=116104

    Bon dimanche!

    1. Bertrand Brown

      Merci pour cette précision. Avez-vous des sources? Je pose la question mais je pense que vous avez raison car le Mk XIV correspond meiux au niveau des dates. De plus, il me semble me souvenir que le Spitfire n’est apparu en Asie qu’à partir de la version Mk V.

      1. Benjamin Gilbert

        En fait, ces recherches sont en cours depuis plus de 15 ans maintenant.
        Je vous invite @ lire la discussion suivante sur le forum FlyPast: http://forum.keypublishing.com/showthread.php?t=11610

        On parle également de Mk.VIII.

        Bon dimanche!

  3. patrice

    Impressionnante nouvelle…on peut espérer qu’ ils ne soient pas trop abimés, si beaucoup de précautions de conservation ont été prises.
    étaient ils neufs et non encore déballés? ont ils été démontés partiellement pour être stockés dans leur boite?
    J’imagine le plaisir des premières personnes qui ouvriront les boites, et leur émotion devant cette découverte, surtout s’ils sont en parfait état!
    J’ ai hâte d’en savoir plus…

  4. Gael

    La conquête du saint Grall ! Un vrai « Indiana John’s » !!!

    Ferions nous la même choses en France pour des MS406 ou D520 ??? Pas sûre je pense que ce serait plus à nous tous de nous battre pour notre devoir de mémoire que d’avoir un coup de main de l’état. C’est pour ça que j’adore ce côté anglais!

  5. tintin

    Oui c’est une excellente nouvelle!le terme « Grall » est tres approprié.
    Par contre le fait que tout les Spit soient classés aux monument historiques à dû peser dans le choix du 1er ministre Britanique. C’est pas en France qu’on verrait cela, la politique est plus de dilapider notre culture aéronautique (pas quelle d’ailleurs).
    Hate d’avoir plus de news…

  6. D520

    Pfff… Encore des Spitfire ?
    [Une dose de deuxième degré facile à trouver est malhabilement dissimulée dans la phrase ci-dessus… 🙂 ]
    http://bdd.deltareflex.com/cns_affiche.php?image=1624

    1. Bertrand Brown

      Superbe photo. Et, en la regardant, je comprends mieux pourquoi la bande jaune fut ajoutée au bord d’attaque. C’est effectivement très efficace pour reconnaître au premier coup d’oeil la nationalité de l’appareil.

      Sur la photo, il faut regarder de plus près pour distinguer chaque type d’appareil. Les bandes jaunes (et les bandes blanches du Spit Griffon) se distinguent instantanément.

  7. patrice

    trois « intrus » se planquent dans cette  » band of spitfires »…saurez vous les reconnaitre?? ;D

  8. patrice

    le hurricane est toléré…. 😀

  9. Gael

    Oui mais leur motorisation sent le Merlin 😉

  10. patrice

    Exact, même pour les deux 109 buchons ( personnellement, j’ ai toujours trouvé que cela  » cassait « la ligne du 109 et le rendait bien moins lancé, visuellement…)

  11. tintin

    Un Buchon ne sera jamais un 109 à mes yeux 😉

  12. Gael

    C’est clair mais bon ça fait l’affaire, c’est mieux que les pilatus dans Indiana John’s !
    Un 109E serait l’idéal avec un spit MKI

  13. Fwta152h1

    Quelqu’un peut il me dire si on les a trouver ou non,je n’y comprent plus rien trop d’info et de déinfo???

    1. Bertrand Brown

      Rien n’a été trouvé et il n’y a plus d’infos depuis des semaines. Il semble de plus en plus probable que ça n’ait été qu’un doux rêve, comme le pensaient de nombreux observateurs.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :