«

»

Sep 18 2013

Classique Aéro Service réalise des répliques de Sopwith Camel, Sopwith Pup et SPAD VII

Classique Aéro Services

Crédit Photo: Classique Aéro Services

A lire impérativement sur le blog de Piloter Mag:

L’entreprise française Classique Aéro Service, bien connue des propriétaires de Stampe, s’est lancée dans la réalisation de quatre reproductions de chasseurs Sopwith Camel de la Première Guerre Mondiale motorisés par des moteurs rotatifs Clerget de 130 ch. Cinq exemplaires seront construits afin de minimiser les coûts.

Une fois cette série réalisée, l’entreprise construira une reproduction de Sopwith Pup, et envisage également de réaliser cinq SPAD VII à moteur Hispano-Suiza de 150 ch. L’entreprise reçu de l’Etat le label  «Entreprise du patrimoine vivant».

MàJ: Merci à M. Siegwald de Classique Aéro Service pour les précisions apportées, notamment en ce qui concerne le nombre d’appareils qui sera produit (quatre Camel au lieu de cinq, et un seul Pup dont certaines pièces seront construites en double). Il a également attiré notre attention sur le fait que ces appareils sont des reproductions et non pas des répliques, Les reproductions réalisées par CAS sont le plus conforme possible à l’original, et sont souvent composées de 20 à 30% de pièces d’origine.

Visiter le site de Classique Aéro Service.

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Drix

    C’est une bonne nouvelle.

    Cependant, pendant la Grande Guerre, le premier chasseur qui renversa la domination Allemande fut le Bébé Nieuport (du NiD 11 au Ni D 24) qui balaya le Fokker E III des cieux Européens, fut construit en de nombreux exemplaires par tous les belligérants, y compris l’Allemagne !

    C’est grâce à lui que le ciel de Verdun redevint Français.

    Alors, Ok pour le Camel, pour faire plaisirs aux Britanniques, mais le Pup… Bof !

  2. SB

    Bonjour

    Je me permet de répondre à DRIX

    N’oublions pas que ce sont essentiellement des clients étrangers et surtout du Commonwealth, donc plus intéressé par des Sopwith. Le Spad a eu la reconnaissance de l’histoire, même si le travail des Nieuport n’est pas à oublier.
    Dans le même sens, le Blériot XI a été reconnu par l’histoire et des dizaines de répliques ont été produite alors qu’il existe beaucoup de modèles différents et qui vol peut être mieux.

    De plus, si monsieur Sigwald attend après des clients français pour acheter des reproductions de Spad ou de Nieuport, il peut attendre longtemps.

    Actuellement, Mémorial Flight ne fait pas plus d’avions français.

    Je parts du principe que tout est bon à prendre et que ce travail est remarquable.

    Excellente journée à vous DRIX et aux webmasters de l’Echarpe Blanche.

  3. Drix

    Cher SB, vous vous placez sur le terrain commercial et votre réponse est parfaite sur ce plan.

    Je me plaçais essentiellement sur le plan historique (trois Victoria Cross récompensèrent des pilotes de Nieuport appartenant au Commonwealth, comme en particulier Albert Ball), et aussi sur le fait qu’il fut considéré, à l’époque tout au moins, comme particulièrement facile à piloter.

    Très bonne journée à vous.

  4. Louis

    Cette société est-elle toujours active ? Leur site web est coupé et je n’arrive pas à les joindre ?

    Merci !

    1. Bertrand Brown

      Je ne sais pas si la société existe toujours. Avez-vous essayé de trouver leur numéro de téléphone via Google ou un autre engin de recherche? Il est possible que leur site soit en maintenance.

      1. Louis

        Bonjour,

        malheureusement la société a déposé le bilan au mois de juillet 20104… 🙁

        Je cherche à acheter un Stampe, « neuf » ou récent… Quelqu’un à une piste… ?

        Merci.

  5. bonnet

    bonjour.
    J’ai un Stampe a vendre 100h depuis remise en vol,le fuselage neuf proviens de cette societe.
    ma proposition arrive peut etre un peut tard?
    bonne journée

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :