France: un nouveau Stearman a pris son envol

Le Stearman Kaydet PT-13D N65686 lors de son arrivée au Plessis-Belleville le 17 septembre ( Photo © LEB )

Le 15 septembre 2022, sur l’aéroport de Beauvais-Tillé, Philippe Ciepiela a procédé au nouveau premier vol après restauration de son Stearman Kaydet PT-13D numéro de série 42-109320 et immatriculé N65686 sur le registre civil américain.

Cette étape marque l’aboutissement de presque deux années et demie de travail entrepris par Philippe Ciepiela dans ses propres ateliers.

Construit en 1943,  ce Stearman est accepté par l’US Army Air Force la même année pour être versé peu de temps après à l’US Navy où il prend la désignation N2S-5 et le Bureau Number 43259.

Comme beaucoup de Stearman, ce dernier servit principalement à l’écolage des pilotes.

On retrouve sa trace en 1963 lorsqu’il est acheté par la société Kimmel Aviation Services au Texas et utilisé notamment pour l’épandage agricole, volant avec des motorisations différentes.

Immatriculé N65686 en 1974, le Stearman appartient ensuite à plusieurs propriétaires civils aux Etats-Unis avant d’arriver en Belgique chez la famille Vormezeele jusqu’à son acquisition à la fin des années 90 par Philippe Ciepiela.

Stocké jusqu’en 2019, Philippe Ciepiela entame alors le chantier de restauration: tous les éléments de l’avion, le fuselage, les ailes ont été révisés ou refaits à neuf par Philippe Ciepiela lui-même. Le moteur, un Continental W-670 de 225 chevaux, a été révisé.

Le Stearman Kaydet PT-13D N65686 en cours de restauration ( Photo © Philippe Ciepiela pour LEB )

Le souci du détail a été poussé à l’extrême et les sièges en bois on été reproduits à l’identique.

Le Stearman Kaydet PT-13D N65686 au Plessis-Belleville le 17 septembre ( Photo © Philippe Ferretti/Tagazous On Line pour LEB )

Les couleurs représentent un Stearman qui volait dans une unité d’entrainement de l’US Navy et un soin particulier a été apporté dans l’application des stencils.

Les photos qui accompagnent cet article ont été prises le 17 septembre au Plessis-Belleville lors de sa première présentation publique.

Philippe Ciepiela qui a restauré le Stearman N65686 ( Photo © Philippe Ferretti/Tagazous On Line pour LEB )

Philippe Ciepiela, qui est un vrai passionné du Stearman, compte déjà à son actif la restauration de deux autres Stearman dont un qui est toujours en sa possession, ainsi qu’une réplique de Fokker Dr.I.

Le Stearman Kaydet PT-13D N65686 ( Photo © LEB )

Il reconstruit actuellement un Stearman 450 chevaux, ainsi qu’une deuxième réplique de  Fokker Dr.I qui volera d’ici quelques années et portera les couleurs de l’avion de Lothar Siegfried von Richthofen en 1917.

L’Echarpe Blanche voudrait adresser ses sincères remerciements à Philippe Ciepiela qui s’est rendu disponible afin de répondre à nos questions sur la restauration de son avion et également à Philippe Ferretti et Jean-Pierre Touzeau pour avoir fourni les photos publiées dans cet article. Merci également à Damien Defever pour son aide technique.

Le Stearman Kaydet PT-13D N65686 au Plessis-Belleville le 17 septembre ( Photo © Philippe Ferretti/Tagazous On Line pour LEB )

5 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Encore une belle histoire élogieuse qui témoigne aussi de la pugnacité et du courage de ce restaurateur passionné. Souhaitons-lui bonne chance pour la suite et exprimons lui notre entière satisfaction !

    • ZAMORA Germain sur 19 septembre 2022 à 17 h 23 min
    • Répondre

    Bon envol pour de nombreuses années…

    • Marc Lecocq sur 20 septembre 2022 à 8 h 55 min
    • Répondre

    Je l’avais vu quand il était en Belgique. Quel beau travail méticuleux. Seule chose qui manque c’est la protection en matière absorbante du tableau de bord autour des instruments. Pour le reste bravo !

  2. Pour la déco, ce gris lui va très bien et petit plus, il est équipé de ses enjoliveurs (de plus en plus rare…).

    • SF49erss sur 20 septembre 2022 à 22 h 48 min
    • Répondre

    Magnifique! Et dans des couleurs qui ne sont pas si courantes.

Répondre à Marc Lecocq Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.