Paul Allen découvre l’USS Lexington et plusieurs de ses appareils

L’épave du porte-avions américain USS Lexington a été retrouvée par le navire de recherches RV Petrel le 4 mars 2018 durant une expédition menée par Paul Allen. Le « Lady Lex » était le second porte-avions américain, et le premier a être perdu au combat. Lourdement touché par des frappes japonaises le 8 mai 1942, il fut coulé par le destroyer américain USS Phelps afin d’empêcher sa capture.

Le porte-avions repose désormais par 3000 mètres de fond à environ 430 nautiques au large du Queensland. Les remarquables images fournies par l’équipe d’exploration montrent le porte-avions, ainsi que sept TBD Devastators, trois SBD Dauntless et un unique F4F Wildcat.

Ces appareils sont dans un remarquable état de préservation, dû probablement à la profondeur importante, et montre encore clairement leurs couleurs d’origine. Les surfaces entoilées sont notamment toujours présentes, montrant les bandes de dérive rouges et blanches typiques des appareils américains du début de la guerre. Le F4F Wildcat, numéroté F-5 et appartenant à l’unité VF-3, porte quatre marques de victoires contre des appareils japonais sous le cockpit.

Des photos et plus de détails sont disponibles sur le site de Paul Allen (en anglais).

(1 commentaire)

  1. Je ne m’attendais pas à voir des avions vieux de 76 ans en aussi bel état ! Quelle merveille !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.