Fév 13 2017

Décès de Gaël Taburet, dernier pilote survivant du Normandie-Niémen

Gaël Taburet, le dernier pilote survivant du Normandie-Niémen, est décédé le 10 février dernier à l’âge de 97 ans. Né le 12 novembre 1919, il s’engage dans l’Armée de l’Air en 1938. Il est breveté pilote en avril 1939 et est affecté au GT I/5. En octobre 1941, il est affecté au GT III/15 en Afrique du Nord.

En janvier 1944, il se porte volontaire pour le régiment Normandie qui combat sur le front soviétique, qu’il rejoint en avril de la même année. Il remporte sa première victoire aérienne le 26 juin 1944 au cours de sa première mission de guerre, en abattant un Fw 190 dans le secteur d’Orcha. Il remportera un total de 2 victoires aériennes homologuées, 3 en collaboration, 2 endommagés et un endommagé en collaboration.

Après son retour en France, il poursuit sa carrière dans l’Armée de l’Air, prenant sa retraite en 1963 avec le rang de colonel. Commandeur de la Légion d’Honneur, Gaël Taburet est aussi titulaire de la Croix de Guerre 1939-1945, de la Croix de Guerre TOE, de la Croix de la Valeur Militaire, l’Ordre du Drapeau Rouge, de l’Ordre de l’Etoile Rouge, de l’Ordre de la Guerre pour le Salut de la Patrie, de la Médaille de la prise de Koenisberg, et de la médaille de la Victoire.

Avec son décès, il ne reste plus qu’un survivant de l’épopée du Normandie-Niémen: le mécanicien André Peyronie.

Les obsèques de Gaël Taburet auront lieu le 22 février au Crématorium de Cannes.

Sources:

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :