«

»

Août 06 2014

Accident du Sea Fury T.20 du Royal Navy Historical Flight

Le Hawker Sea Fury T.20 VX281 du Royal Navy Historical Flight a été endommagé lors d’un atterrissage d’urgence vendredi 31 juillet lors d’un meeting  sur la base navale de Culdrose en Cornouailles. Le pilote a réussi à se poser mais le train s’est effacé et l’appareil a terminé sa course sur le ventre à côté de la piste.

Les causes de l’accident ne sont pas encore connues, et une enquête a été ouverte.

(5 commentaires)

2 pings

Passer au formulaire de commentaire

  1. Drix

    Le pilote est remarquable et l’avion vraiment superbe. L’atterrissage est … magistral. On voit la tristesse du pilote.
    J’imagine que l’avion a souffert d’une panne du système hydraulique, vu que les 2 parties du train, qui s’étaient parfaitement déployées, n’ont pas pu se verrouiller. J’espère de tout cœur que l’avion pourra être réparé sans trop de peine.

    Heureusement il n’y a pas eu de début d’incendie, mais j’imagine que ces démonstrations ne se font pas avec le plein d’essence.

  2. Ramon JOSA

    Je ne connais pas grand chose,au Sea Fury, mais un détail m’interpelle : si j’ai bien compris le SeaFury a un verrouillage du train sorti et rentré uniquement par pression hydraulique ? pas de crochets de maintien , je connais les avions comme le Corsair et le Fouga ou la pression hydraulique ne servait qu’à la manoeuvre, le verrouillage haut et bas étant assuré mécaniquement?
    Le train qui sort à quelques secondes du toucher avec une seule jambe qui se verrouille, comment ?, m’interpelle aussi !
    En tout cas une issue convenable à cet incident, Ah oui,, je crois que je me serais posé verrière ouverte en prévision d’un attterrissage forcé !
    Je suis preneur d’info techniques sur le mécanisme de manoeuvre et de verrouillage du train du Sea Fury.
    Merci à vous

  3. Macé François

    Peut-être la manoeuvre un peu acrobatique de l’atterrissage est à remettre en question. Peu de temps pour vérifier la sortie du train et envisager une procédure pour une remise des gaz. A mon sens la fatalité n’est pas présente dans ce genre d’acrobatie.

    1. corbel

      A mon avis, c’est avant tout un problème moteur qui le fait se poser d’urgence et il sort le train au dernier moment pour éviter d’augmenter la traînée. Donc pas de possibilité de remettre les gaz!!

  4. Bertrand Brown

    Concernant la sortie de train, c’est un sujet qui fait déjà débat. Il semblerait que certaines vidéos montrent que le pilote avait déjà commencé à sortir le train plus tôt, mais l’avait rentré immédiatement, peut-être afin de minimiser la perte de vitesse. Des précisions, et beaucoup de conjectures, sont disponibles sur diverses sources et forums. Pour ma part, je n’ai pas d’opinion et encore moins de légitimité à commenter l’atterrissage, ce qui ne m’empêche pas de suivre le tout de loin, avec une bonne dose de curiosité et d’intérêt!

  1. Accident du Sea Fury T.20 du Royal Navy Histori...

    […] Le Hawker Sea Fury T.20 VX281 du Royal Navy Historical Flight a été endommagé lors d'un atterrissage d'urgence vendredi 31 juillet lors d'un meeting sur la base navale de Culdrose en Cornouailles. Le pilote a réussi à se …  […]

  2. Le Sea Fury T.20 G-RNHF vole à nouveau – L'Echarpe Blanche

    […] Le Hawker Sea Fury T.20 G-RNHF a revolé le 1er septembre à North Weald avec le Lt Cdr Chris Gotke aux commandes. Chris Gotke avait reçu l’Air Force Cross pour avoir sauvé l’appareil suite à une panne moteur en 2014. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :