«

»

Déc 12 2013

Le P-40 de Stephen Grey rejoint la Collings Foundation

Photo Tony Hisgett (CC BY 2.0)

Photo Tony Hisgett (CC BY 2.0)

Lu dans la newsletter de la Collings Foundation: la Collings Foundation a reçu un don extraordinaire, en l’objet du Curtiss P-40B Tomahawk s/n 41-13297 de la Fighter Collection de Stephen Grey. Il s’agit du plus vieux P-40 encore en état de vol et est le dernier survivant de l’attaque aérienne sur Pearl Harbor.

L’appareil est actuellement en cours de transport vers les Etats-Unis où il sera remonté pour être exposé et présenté en vol par la Collings Foundation.

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. KARR Jack

    Ce n’est guère prudent de faire encore voler cette superbe relique unique… ! comme cela a été une erreur fatale de faire revoler le D-520 DEWOITINE N° 90 (ex.408) à Vannes le 13 (!!) 7 – 1986 , et tuant son pilote , pourtant hyper-compétent, expérimenté, Christian BOVE …!!

    1. Bertrand Brown

      Sempiternel débat. Pour ma part, je reste convaincu que l’aviation ancienne reste bien plus riche grâce à ceux qui prennent ces risques et paient pour des restaurations « volantes ». Si on ne faisait plus rien voler, il n’y aurait presque plus de patrimoine aéronautique.

      Les faire voler, c’est prendre le risque de les perdre, mais c’est aussi faire naître et vivre la passion de l’aviation ancienne, maintenir des savoir-faires anciens, etc.

      Dans le cas de ce P-40, il n’est absolument pas certain que cet appareil aurait été restauré si ce n’était pas pour voler. Au final, la décision revient à ceux qui sont prêts à payer/travailler pour cela, et je crois que les passionnés comme nous leur doivent beaucoup.

      A chacun son opinion bien sûr, et les deux points de vue ont leurs mérites!

      Cordialement,

  2. Patrick PIERRE-PIERRE

    Il y a tellement de choses qui ne sont pas prudentes ……… http://aama.museeairespace.fr/pegase/les-carnets-de-laama/le-dewoitine-520/lavion-du-musee-et-le-dernier-vol-dun-dewoitine.html

  3. Benjamin Gilbert

    Si Stephen Grey n’avait pas financé cette restauration, le P-40B serait encore en train de ‘moisir’ dans le hangar de la CWHA. Par ailleurs, le 41-13297 est plus une reconstruction qu’un avion original.

  4. Bonniel Jérôme

    Après le P-47 s’ est au tour du P-40B, le patrimoine aéronautique que nous avons en Europe se fait la malle et c’ est bien dommage, je n’ ai encore jamais eu la chance de le prendre en photo ce P-40B, pour moi qui suit un Spotter et passionné d’ aéronautique, je trouve que c’ est bien dommage que l’ on laisse partir ces machines!

    Quelle machine sera la prochaine à partir?

    1. Bertrand Brown

      A vrai dire, le P-40B était basé à Duxford, avec le reste de la collection de The Fighter Collection. Là encore, c’est parce que les avions sont achetés et revendus que le patrimoine est ce qu’il est. Grâce à ce type de mouvements, nous avons la chance de les voir, même si ce n’est que brièvement.

  5. cavada raphael

    il faut voir le positif, nous avons maintenant le mustang moonbean mc swine, un A26 en restau, un hurricane, 2 corsair, il reste toujour le curtiss H75, on a encore nos B17, on a aussi un B26!!!
    parait il qu un P40c va venir remplacer le P40b recemment vendu, l europe a un très beau patrimoine aeronautique, a ne pas oublier l allemagne qui collectionne aussi, avec une floppée de yak mustang spit et une jolie brochette de me109!!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :