«

»

Mar 01 2013

Décès du général Jean Saulnier, ancien chef d’état-major des armées

Le général Jean Saulnier 01 Le général d’armée aérienne Jean Saulnier, ancien commandant des forces aériennes stratégiques et chef d’état-major des armées de 1985 à 1987, s’est éteint lundi 25 février 2013 à l’âge de 82 ans.

Entré à l’École de l’air en 1949, Jean Saulnier a rejoint les bases écoles de Marrakech en 1951, puis Meknès en 1952, au Maroc. Le pilote de chasse a ensuite démarré sa carrière de jeune officier aux groupes de chasse 2/9 et 2/21 de 1952 à 1953.

En 1959, il prend le commandement de l’escadron de chasse 1/3 « Navarre » d’abord basé à Lahr (Allemagne), puis à Reims, avant d’être commandant en second puis commandant de la deuxième escadre de chasse, à Dijon, jusqu’en septembre 1966. Entre deux postes à hautes responsabilités en état-major, Jean Saulnier, alors colonel, a pris le commandement de la base aérienne 116 de Luxeuil, de 1971 à 1973. Nommé au grade de général de brigade aérienne en 1976, il est affecté alors dans le sud-est de la France pour diriger l’École de l’air de Salon-de-Provence pendant trois ans, puis les forces aériennes stratégiques, à Taverny, de 1979 à 1981. De retour à Paris, le général Saulnier devient alors chef d’état-major particulier du président de la République, François Mitterrand, jusqu’en 1985, date à laquelle il est nommé chef d’état-major des armées . Il occupera cette fonction jusqu’au 15 novembre 1987.

Le général Denis Mercier, chef d’état-major de l’armée de l’air, s’associe à la peine de la famille et des proches et leur présente ses plus sincères condoléances.

Droits : © Armée de l’air

(3 commentaires)

  1. Yves Donjon

    Mon père qui était à l’époque lieutenant a servi avec Jean Saulnier au G.C. II/9 « Auvergne » en Indochine en 1952-53.
    Au revoir mon général !

  2. Christian Guillotte

    Jeune sergent armurier, j’ai servi au GC Auvergne. j’y ai connu le Lt Saulnier et … surtout le Lt Donjon, officier armement du groupe, dont j’ai gardé un excellent souvenir. Ceci pour son fils.
    Christian Guillotte
    Le groupe était alors commandé par le capitaine Bret.

    1. Donjon

      Je suis très sensible à votre message ; merci beaucoup monsieur Guillotte.
      Yves Donjon

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :