«

»

Oct 12 2011

Guy Gibson tué par un tir fratricide?

Guy Gibson, légende du Bomber Command, héros des Dambusters et titulaire de la Victoria Cross, fut porté disparu lors de la nuit du 19 septembre 1944. Il était aux commandes d’un Mosquito et servait comme Pathfinder (éclaireur) pour les bombardiers anglais. Pendant longtemps, on a supposé que Gibson était tombé en panne d’essence ou s’était écrasé en volant à basse altitude. Un historien anglais, James Cutler, aurait découvert des preuves que Gibson a été abattu par un tir fratricide venant d’un bombardier anglais.

Lors de la mission, le Sgt Bernard McCormack, mitrailleur à bord de l’un des Lancaster prenant part au raid, aurait vu le Mosquito de Gibson surgir derrière son appareil. Le confondant avec un Junkers Ju 88 de chasse de nuit qui se plaçait en position de tir, il aurait ouvert le feu et tiré 600 balles. Touché, l’appareil aurait explosé, les débris retombant aux alentours de Steenbergen aux Pays-Bas.

Interrogé à plusieurs reprises par les services de renseignements sur l’incident, McCormack aurait réalisé son erreur. Rongé par les remords, il aurait enregistré des aveux sur une cassette qu’il avait confié à sa femme avant sa mort en 1992. Celle-ci aurait remis l’enregistrement à James Cutler, qui affirme avoir trouvé des documents secrets du Bomber Command confirmant l’ensemble des événements.

Cette hypothèse est-elle crédible? McCormack aurait très bien pu confondre le Mosquito de Gibson pour un Ju 88. Les deux appareils ont une configuration générale semblable et il serait facile de les confondre dans le feu de l’action, surtout de nuit. Mais pourquoi Gibson aurait-il pris le risque de suivre ainsi un bombardier anglais? Il est possible qu’ayant perdu ses moyens de navigation et repéré un avion ami, il ait choisi de le suivre pour essayer de revenir vers l’Angleterre malgré les risques. Pour sa part, Cutler se dit persuadé « à 100% » que Gibson a été abattu par un tir fratricide et « à 99% » qu’il s’agit de McCormack.

Junkers ou Mosquito? De nuit, la confusion est facile entre les deux appareils.

(1 commentaire)

  1. Delfino B.

    Plusieurs Mosquito ont ainsi été descendus hélas, tellement que les autorités décidèrent de peindre leur dérive en rouge vif.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :