«

»

Oct 08 2011

Le CAEA ne peut plus accueillir de public

Le hangar HM-2 utilisé par le CAEA (Photo Service Photo BA 106)

Le Conservatoire de l’Air et de l’Espace d’Aquitaine n’a plus l’autorisation d’accueillir du public ou de travailler sur ses appareils dans ses locaux de la Base Aérienne 106 de Bordeaux-Mérignac, les bâtiments ne répondant plus aux normes en vigueur.

Cette décision émanant de l’Inspection Générale des Armées est tombée la veille des journées du patrimoine. Les problèmes seraient liées au bâtiment, mais plus encore aux non-respect des normes en matière de protection contre les incendies et de sécurité au travail. Les aménagements exigés sont trop lourds financièrement, selon le président Alain Arpino.

Le CAEA, dont la collection d’appareils est la plus importante en France après celle du Musée de l’Air, devra donc trouver au plus vite une solution. Celle-ci impliquera probablement de quitter la BA 106 pour d’autres locaux.

En savoir plus sur Ouest France.

(1 commentaire)

  1. LF

    Bonjour,

    Que devient le CAEA ? Il est dommage de laisser cette magnifique collection de côté et d’ignorer le travail de restauration effectué sur ces aéronefs depuis des années.
    Par ailleurs, je serai curieux de connaître la liste exhaustive des musées ou associations qui reçoivent des visiteurs et dont les hangars et installations ne répondent pas aux normes de sécurité, et qui ne possèdent pas le classement ERP ( Etablissement Recevant du Public ). Arrêtons la mascarade !
    De plus, l’Armée de l’air est toujours incapable de mettre en place une politique de préservation du patrimoine aéronautique militaire au sein de son entité, alors qu’elle possède les moyens humains et techniques ainsi que les compétences et savoir-faire pour y parvenir. Mais prendre une décision semble être un défi insurmontable.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :