«

»

Oct 04 2010

Pétition en faveur de l'aérodrome de Montluçon-Guéret

L’aérodrome de Montluçon-Guéret est menacé suite à certaines décisions. Une pétition a été lancée afin de permettre de relancer l’activité aéronautique locale. Le Groupement des usagers de l’aérodrome Montluçon-Guéret GUAM lance une pétition et demande votre soutien. Le lien pour la pétition se trouve à la fin de la lettre.

Lettre ouverte à JJ Lozac’h, président du syndicat mixte de l’aérodrome Montluçon-Guéret

Sauver l’aéroport de Montluçon-Guéret

Au cœur du Limousin, l’aéroport de Montluçon-Guéret vit-il ses dernières heures ? Ce qui devait être le poumon logistique et stratégique du bassin entre Guéret et Montluçon est devenu l’enjeu de bagarres intestines pour l’enrichissement de quelques uns au détriment des contribuables une fois de plus.

Des investissements colossaux et sans cohérence ont été faits par rapport aux besoins réels :
Une piste en enrobé de 1600 m x 30 m inaugurée en 1982 par François Mitterrand et ensuite inutilement agrandie à 1900 m x 45 m à très grands frais en 2002 sans apporter d’activités nouvelles, une piste gazonnée de 1300 m, des hangars, une tour de contrôle, du personnel, des équipements contre les incendies de la taille de ceux de Charles de Gaulle avec notamment un camion de pompiers acheté récemment à plus 500 000 euros et des installations d’avitaillement à la fois pour de l’essence aéronautique et pour du kérosène…

L’investissement est aujourd’hui surdimensionné et donc impossible à rentabiliser sans développement national ou international. Il faut en réduire les coûts d’exploitation anormaux de l’ordre de 500 000 euros par an pour les rendre supportables tout en laissant l’aérodrome ouvert à la circulation aérienne publique soit seulement 50 000 euros… Beaucoup de terrains d’aviation en France sont ainsi opérés et gérés tout en ayant une activité cent fois supérieure notamment en région parisienne…
La Creuse et la région de Montluçon ont besoin de garder cette infrastructure et ce patrimoine aéronautique de très grande qualité.
Mais en attendant, nous, les associations sportives et culturelles sans but lucratif, avons pris le développement non commercial de la plateforme en mains avec notamment l’organisation d’un FLYIN annuel (rassemblement de 250 avions) et du meeting aérien dont la portée est devenue internationale, avec le club des planeurs qui organise régulièrement de championnats de France ; avec l’Amicale de Voltige Aérienne qui entraine des sportifs de haut niveau de l’Equipe de France et qui sont champions du Monde et d’Europe ; et avec les aéronefs anciens, un patrimoine culturel devenu au fil des ans exceptionnel…
Peu à peu, la plateforme a su développer une notoriété d’aviation générale d’excellence tant d’un point de vue sportif que culturel et touristique.
Et ce n’est pas fini. Nos associations qui sont maintenant reconnues nationalement, ont des projets de développement : un musée vivant de l’aéronautique, une école de restauration aéronautique, une école régionale de planeur, et toujours des rassemblements, meetings et manifestations aériennes qui sont une attraction touristique sans précédent.
Sans oublier la SAGEM installée à Montluçon qui réalise ses vols de réception de drones, activité industrielle rentable et stratégique.

Aujourd’hui, tout ce patrimoine et cette infrastructure sont gravement menacés par des projets photovoltaïques sans aucune stratégie cohérente pour la région ou le département.

« Quand on n’aime pas les avions, on leur coupe les ailes » ! C’est bien cela qui se passe malheureusement sans aucune concertation en coupant brutalement le carburant et sans offrir la moindre alternative.
Cette plateforme est stratégique pour le désenclavement de la région et représente une véritable oasis pour l’aviation générale, d’affaire, commerciale et militaire au centre d’un secteur de 160 kilomètres de diamètre. Elle permet notamment les évacuations sanitaires, les entrainements de toutes natures et surtout peut sauver de nombreuses vies en offrant un aérodrome de dégagement en cas de problème en vol même pour un avion de ligne qui peut s’y poser en catastrophe.

Plus de carburant conduit inexorablement à plus de trafic aérien, plus d’avion, plus de visiteur, plus d’activité aéronautique, plus de touriste, plus d’élève, plus de champions, et aussi finis les meetings, les baptêmes de l’air, les championnats…

Quel gâchis et quelle gabegie des deniers publiques et des impôts des contribuables par des décisions incohérentes…

Les usagers de l’aéroport de Montluçon-Guéret sont prêts à se battre pour défendre le patrimoine aéronautique et les cieux creusois.

Une première urgence : rétablir la distribution de l’essence.
La vie des clubs est directement et immédiatement menacée. Car il est difficile, impossible  d’aller avitailler à Clermont, Limoges, Vichy, Ussel ou Châteauroux. Trop loin, trop cher et des distances couteuses et inutiles en carburant !  A court terme, les clubs ne pourront plus voler.

Il est urgent et impératif de rétablir une distribution de carburant aéronautique (100 LL) à l’aéroport de Montluçon-Guéret.
Ainsi, nous demandons au Syndicat Mixte une réponse à nos courriers et échanges : Rendez-nous l’accès à l’essence et préservez pour toute la région et tous les usagers ce patrimoine aéronautique de qualité!

Contact GUAM – Groupement des usagers de l’aérodrome Montluçon-Guéret
Association loi 1901 – Aérodrome – 23170 LEPAUD
Béatrice de REYNAL : 06 80 38 74 07

Pétition à signer en ligne:
http://www.mesopinions.com/Sauver-l%E2%80%99a%C3%A9rodrome-de-Montlu%C3%A7on-Gu%C3%A9ret-petition-petitions-049470833d4a4da0545c17985eed1f6b.html

Contribué par Bernard D.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :